top of page
  • Photo du rédacteurSylvain Tornare

Pourquoi vous devriez déléguer l'achat automobile.

La mobilité représente la deuxième plus grosse dépense des ménages suisses après le logement. En Suisse, près de 80% des ménages possèdent au moins une voiture. Mobilité et automobilisme sont donc toujours fortement liés. Malgré cela l'achat d'une voiture reste, pour beaucoup, plus compliqué qu'il ne devrait l'être et une grosse perte de temps.

Carequest Sàrl courtier automobile Suisse, clé d'une VW Golf GTI mk1

L'achat d'une voiture nécessite en moyenne plus de 15 heures. Il se compose généralement des étapes suivantes :

  1. Apparition d'un besoin ou envie de changement

  2. Recherche globale de véhicules appropriés

  3. Réduction du pool de véhicules considérés

  4. Recherche d'informations sur les modèles sélectionnés

  5. Visites et essais

  6. Négociation et achat OU retour à l'une des étapes précédentes

  7. Financement

  8. Comparaison des assurances

  9. Immatriculation

  10. Prise en main du véhicule

Différentes étapes peuvent s'ajouter à ce modèle. De nombreux éléments rendent ce processus souvent long et compliqué.


Variété de produits

Modèles

Ces dernières années, la palette de produits des constructeurs s'est beaucoup élargie. De plus, de nouveaux producteurs sont entrés sur le marché européen. Il en résulte une difficulté à obtenir une vue d'ensemble des voitures correspondant à ses attentes. Les cycles de renouvellement plus courts des produits y contribuent également.


Personnalisation

La difficulté mentionnée ci-dessus reste présente à l'intérieur d'une même gamme.

  • Quel moteur faut-il choisir ?

  • Est-ce que l'électrique correspond à mes besoins ?

  • Quelle finition ?

  • Quelles options ?

  • Comment financer le véhicule ? (Lisez notre article sur le sujet)

  • Etc.

Les possibilités de configuration pour une voiture se comptent aujourd'hui en dizaines, voire centaines de milliers. Ainsi, chaque véhicule est unique, ce qui rend les comparaisons difficiles. De plus, les choix liés à la configuration vont se répercuter sur la valeur de revente du véhicule. Bien que les options ne permettent pas nécessairement de vendre le véhicule plus cher, elles permettront de le vendre plus facilement et plus rapidement.



Difficulté d'approvisionnement

La situation actuelle sur le marché de l'automobile rend l'approvisionnement en voitures neuves difficile. Cela se répercute sur le marché de l'occasion. Ainsi, la recherche de la bonne voiture est devenue plus compliquée, car le nombre d'offres disponibles a fortement diminué. Cela se traduit par des prix de vente à la hausse. De plus, les offres disparaissent rapidement. Il est donc avantageux de bien connaître les différentes plateformes de vente.



Plateformes de vente

Nombreuses sont les plateformes sur lesquelles des véhicules sont proposés à la vente. La plus connue reste Autoscout24. Des alternatives existent, chacune avec ses forces et ses faiblesses. Toutefois, il ne faut pas sous-estimer les opportunités à saisir sur les marchés non spécialisés ou les groupes WhatsApp et Facebook. Cette augmentation des points de vente accroît cependant le temps nécessaire à la recherche.


Il existe également tout un marché en marge des canaux officiels. Beaucoup de véhicules ne sont jamais offerts sur les plateformes publiques. Un contact ayant accès à ces offres hors marché peut être un atout majeur.



Connaissances techniques et négociation

Évaluation du véhicule

Tout le monde n'est pas mécanicien ou expert en automobile. Il est de ce fait difficile de différencier les véhicules et de savoir à quoi faire attention lors d'un essai et du contrôle d'une voiture. Cette étape demeure pourtant extrêmement importante, car elle peut éviter les arnaques, des frais futurs et donne des arguments pour la négociation.


Négociation

D'après différentes études, la négociation représente l'étape la moins appréciée de l'achat automobile par les acheteurs. De plus, les personnes non aguerries trouveront difficilement des arguments de négociation. Aussi, elles peineront à répondre à ceux des vendeurs. Les émotions peuvent également prendre le dessus, ce qui se termine en général par l'acceptation de conditions désavantageuses.



Administration

Tout comme la négociation, les démarches administratives figurent parmi les étapes désagréables de l'achat d'un véhicule. En plus du contrat de vente, il faut discuter de l'assurance, du financement, s'occuper de l'immatriculation du véhicule, etc. Toutes ces étapes prennent plusieurs heures, qui pourraient être utilisées à meilleur escient.



Lieux d'achat

Concession ou vendeur privé

L'achat en concession est plus sûr tandis que l'achat chez un privé est généralement meilleur marché. Il appartient à chacun de peser le pour et le contre. Toutefois, il est important de se renseigner sur les avantages et les inconvénients de ces deux méthodes.

Un article complet sur le sujet sera publié le 8 février. Abonnez-vous à notre newsletter pour ne pas le rater !


Déplacements

Il est fortement déconseillé d'acquérir un véhicule sans l'avoir vu auparavant. Cela nécessite des déplacements qui engendrent des coûts en argent et en temps. Un premier trajet est nécessaire pour voir le véhicule, puis un second devrait s'ajouter pour le rapatriement de ce dernier. À cela s'ajoute une certaine insécurité qui peut se traduire par des trajets inutiles.



Conclusion

Le chemin vers la voiture de rêve est long et semé d'embûches. Mais il existe une solution : Carequest Sàrl.


Chez Carequest, nous nous occupons de tout. Il vous suffit de nous dire ce dont vous avez besoin et nous prenons la suite en main. Carequest est le chemin le plus court vers la voiture dont vous rêvez.


 

Sources textes

Comments


bottom of page