top of page
  • Photo du rédacteurSylvain Tornare

Est-ce la fin de Tesla ?

Dernière mise à jour : 4 févr. 2023

Tesla est connue pour ses produits innovants et comme l'outsider du marché automobile. Toutefois, la marque américaine a perdu près de 70 % de sa valeur boursière depuis son pic à fin 2021, faisant ainsi d'Elon Musk le premier homme de l'histoire à perdre plus de 200 milliards. Quels facteurs ont amené cette chute et quel est l'avenir de Tesla ?

Carequest Courtier automobile Suisse_Elon Musk et Tesla

L'évolution du marché automobile et le tournant économique actuel ont mis Tesla dans une situation difficile. En marge de facteurs macroéconomiques sur lesquels Tesla n'a que peu d'influence, des problèmes internes ont précipité la société américaine dans une situation défavorable. Découvrons les raisons de cette chute et ce que cela signifie pour son avenir.


Les facteurs internes

Promesses non tenues

Tesla n'a pas tenu certains de ses engagements. Elon Musk est connu pour ses annonces controversées. Plusieurs produits se font attendre malgré des annonces d'entrée en production. C'est par exemple le cas du Cybertruck et de la Tesla Roadster. De plus, un modèle totalement autonome aurait dû être commercialisé avant 2020. Ce dernier n'est en 2023 toujours pas sur le marché. Entre temps, d'autres marques ont commercialisé des modèles semblables. Ce manque de fiabilité a endommagé la confiance des acheteurs et des investisseurs.


Elon Musk

Le CEO de Tesla est considéré comme un visionnaire par beaucoup. Toutefois, ses entreprises des derniers mois et notamment la saga Twitter ont détérioré sa réputation. Tesla, étant toujours fortement assimilée à Elon Musk, a vu son image de marque en pâtir.


Manque d'innovation

Les produits offerts par Tesla sont vieillissants. La société américaine a longtemps été vue comme une entreprise technologique et non pas automobile. Durant de nombreuses années, cette vision était justifiée par les innovations de la marque. La firme américaine fut la première à offrir l'Auto Pilot, l'autonomie de ses produits était supérieure et leurs performances imbattables. Bien que ses produits soient toujours compétitifs et que Tesla soit encore en avance sur ses compétiteurs sur certains aspects, un manque de nouveauté commence à se faire ressentir. En conséquence, les constructeurs concurrents se sont rapprochés de Tesla. Aujourd'hui, les autres acteurs du marché automobile sont capables d'offrir des produits comparables, voire même plus attrayants dans certains cas. En conséquence, la part de marché du géant américain diminue.


Les facteurs externes

Taux d'intérêt

Les taux d'intérêt ont sensiblement augmenté ces derniers mois. En conséquence, le financement de biens est devenu nettement plus coûteux. Tesla étant une marque technologique, son pool de clients est potentiellement plus jeune que celui d'autres marques plus établies et conservatrices. Cette clientèle a souvent moins de moyens financiers à disposition et a donc tendance à financer les biens onéreux tels qu'une voiture. Ce groupe est particulièrement touché par la hausse des taux et pourrait revoir sa consommation à la baisse.


Bourse et marchés financiers

La bourse et d'autres marchés financiers se portent plutôt mal. Ainsi, les personnes ayant fait des gains conséquents ont partiellement perdu leur mise. Les fonds à disposition sont plus faibles et leur consommation diminue en conséquence. À cela s'ajoute le fait que la population devient plus prudente et préfère garder une plus grande réserve financière. Finalement, la baisse générale des marchés explique partiellement la perte de valeur des actions Tesla.


Politique

Les aides pour l'achat de véhicules verts sont temporaires. Les voitures électriques sont subventionnées par l'état dans de nombreux pays afin d'accélérer la transition énergétique. Cependant, cette stratégie implique un coût et une perte de recette conséquente pour l'administration. En conséquence, ces mesures incitatives ne pourront pas durer indéfiniment. Certains politiques ont par ailleurs déjà décidé de réduire les aides. La fin des aides annonce une hausse des prix et des coûts d'utilisation pour les utilisateurs. Aussi, certains paliers d'entrée aux aides sont constamment revus à la baisse, forçant ainsi les constructeurs à réduire leurs prix, et donc potentiellement réduire leur marge.


Crise énergétique

Certaines régions du monde font face à des pénuries, notamment en terme de production électrique. Cela s'est traduit par de fortes hausses de prix. Ces dernières, combinées aux prix relativement bas de l'essence, rendent les véhicules électriques légèrement moins attractifs et, dans une certaine mesure, controversés. Pour plus d'informations à ce sujet, nous vous conseillons notre article.

Carequest Courtier automobile Suisse_Tesla Model 3 en charge

Conclusion

Tesla n'a pas fini de nous surprendre, que ce soit en bien ou en mal. Sa capacité à innover et son approche différente ont mené à son succès de la dernière décennie. Toutefois, ses produits vieillissants combinés à un manque de fiabilité et des conditions macroéconomiques défavorables ont mis la firme américaine à mal. Grâce à de lourds investissements, les concurrents ont rattrapé le gap, et ainsi réduit l'avantage compétitif du pionnier d'outre Atlantique.

Est-ce la fin de Tesla ?

Tesla ne va pas disparaître du jour au lendemain. Ses produits sont toujours compétitifs et ses connaissances technologiques lui donne toujours un avantage sur ses concurrents. Toutefois, un renouvellement de sa gamme et une revue critique de sa stratégie de communication devraient s'avérer nécessaires dans les prochaines années. Il n'est pas exclu que son modèle économique évolue, peut-être de manière similaire à Rimac...


Pour tous renseignement sur les véhicules électriques, contactez-nous !


 

Sources photos

Comments


bottom of page